Thérapie crânio-sacrale énergétique

Le principe de la thérapie consiste à libérer les os du crâne et de la colonne vertébrale afin que les liquides organiques et les informations nerveuses puissent circuler librement. Une restriction de mouvement entre les pièces osseuses occasionne des perturbations au niveau musculaire, membraneux, circulatoire et sensitif par l'intermédiaire des nerfs crâniens, se répercutant sur l'ensemble du corps.

 

Comment ça fonctionne ?

 Le crâne est le clavier des lésions et le saccrum le clavier des corrections. Ces corrections sont des petites pulsions d'une pression minimum. Ces pulsions sont comme des fréquences envoyées dans le liquide céphalo rachidien que le corps prendra comme information pour son autorégulation. Suivant les lésions du patient, les membres inférieurs, les membres supérieurs et les côtes seront à vérifier. 

 

La pathologie exprimée n'est pas obligatoirement la cause d'origine, ainsi la thérapeute corrigera les systèmes en lésion et ce, jusqu'à la source de la pathologie.

 

 

La thérapie s'étend également au niveau viscéral.

 

Pour qui ?

La thérapie s'adresse à tout le monde, du nouveau-né à la personne âgée, sans restrictions (même en état de faiblesse ou de douleur accrue).

 

Pour quoi ? 

  • Migraines, sinusites, acouphènes, vertiges, étourdissements, otites, rhinites, torticolis, nausées...
  • Douleurs musculaires et vertébrales...
  • Troubles au niveau du dos, de la nuque, des épaules...
  • Sciatiques, cruralgies, névralgies cervico-brachiales... 
  • Réhabilitation après opération, maladie, par ex. difficultés respiratoires après pneumonie, grippe intestinale pertinente...
  • Règles douloureuses
  • Prévention burn-out, dépression 
  • Perturbations des nouveaux-nés
  • Rééquilibration du bassin pour les femmes enceintes
  • etc...

 

 

 

Un peu d'histoire

 

Cette méthode est la rencontre de l'ostéopathie crânio-sacrale (créée par William G. Sutherland) et de la médecine traditionnelle chinoise. Elle fut inventée par Maurice Raymond Poyet (1928-1996) et améliorée par un de ses élèves Jean Marchandise.

 

M.R. Poyet a découvert une représentation des os et articulations sur le crâne, donnant une véritable "cartographie" crânienne du système squelettique (à l'image de la réflexologie plantaire). Les points spécifiques sont testés pour déterminer s'il y a ou non une restriction de mouvement sur l'endroit du corps correspondant.

 

Après la mort de M.R. Poyet, Jean Marchandise améliore la méthode en définissant les lignes d'inversion de mouvements correspondant à 2 fonctions (fonction d'adaptation et fonction continuité) sur l'ensemble du corps. Il établit par cette découverte une nouvelle cartographie du système viscéral.

 

 

 

Cette thérapie manuelle ne se substitue en aucun cas à une consultation, un diagnostic ou un traitement médical. En cas de malaise important ou de maladie, consultez d'abord un médecin afin d'évaluer adéquatement votre état de santé